Dans l’article consacré aux lions de la Tamise, je vous disais que l’amplitude des marées avait sensiblement augmenté depuis les années 1980, avec pour conséquence d’humecter fréquemment la gueule de ces félins et dès lors de nous faire craindre le pire pour la capitale.

amplitude des marées Image extraite de Flood London amplitude

Fiction ou réalité à venir ?

Mais pourquoi donc l’amplitude des marées augmente-t-elle ? À vrai dire, nous n’en sommes (pour une fois) que partiellement responsables. Peter Ackroyd nous l’explique dans son ouvrage Thames, Sacred River.  Le sud est de l’Angleterre s’enfonce dans la mer à une vitesse d’environ 30,5cm par siècle. En 4000 AV JC les rives de la Tamise étaient en moyenne 14 mètres plus hautes qu’aujourd’hui.

Si l’on combine ce phénomène d’enfoncement progressif à la hausse du niveau de la mer due à la fonte des glaces, on constate un accroissement de 60 cm par siècle des marées mesurées dans la capitale. Si rien n’est fait, dans 100 ans, les lions seront immergés et la ville suivra.

Thames Barrier marées Tamise

La Thames Barrier, bientôt submergée ?

La Thames Barrier, inaugurée en 1984 pour protéger la capitale des inondations causées par la combinaison de pluies intenses et de fortes marées, ne sera pas suffisante pour contrer cette évolution inexorable. D’autres travaux seront nécessaires pour empêcher l’issue cataclysmique illustrée ci-dessus et évoquée dans le film Flood, sorti en 2007.

 

Espérons ne jamais être les témoins d’une telle catastrophe.

Suggestions