La Tamise a depuis toujours inspiré les artistes, tant anglais qu’étrangers. Elle a fait l’objet depuis des siècles de milliers d’esquisses et de peintures. J’ai parcouru la toile pour en retrouver quelques unes et vous les commenter, dans un ordre chronologique, du XVIe au XIXe.  

XVIème siècle

Panorama de Londres - Anthony Van den Wyngaerde 1543

Panorama de Londres – Anthony Van den Wyngaerde 1543

Au centre de cette gravure du 19ème siècle d’un dessin du 16ème d’Anthony Van den Wyngaerde vous pouvez apercevoir le London Bridge, alors couvert d’habitations. Sur la gauche vous découvrez la cathédrale St Paul, dans sa configuration de l’époque.  Cet artiste anversois a réalisé un grand nombre de vues de Londres et des alentours. Les amateurs pourront découvrir au Victoria & Albert Museum une large collection de ses dessins.

XVIIème siècle

Le 17e siècle fut marqué par la tragédie du grand incendie de Londres, en 1666, sujet de cette peinture de l’artiste britannique Waggoner.

waggoner le grand incendie de Londres 1666

Le grand incendie de Londres – Waggoner, entre 1666 et 1685.

Une vue depuis la rive droite nous propose de découvrir la ville avant cet événement, aux alentours de 1600. On retrouve ici l’ancien pont de Londres (Old London Bridge) avec au premier plan la porte de Southwark où l’on exposait fréquemment à l’époque les têtes coupées des condamnés pour trahison.

Londres au debut du 17e siecle avant le grand incendie

Une gravure nous propose une vue comparable vers 1616.

Claes Jansz Visscher 1616 Londres

Panorama de Londres par Claes Jansz Visscher, 1616.

Entre le 17ème et le 19ème siècle, les hivers furent tellement rigoureux que la Tamise gelait intégralement. Ce qui permit l’organisation des Frost Fairs (Foires du Gel), dont la trace la plus ancienne remonte à ce document daté de 1608.

1608 Frost Fair Londres

Et voici une autre illustration, de Thomas Wyke, à la fin du 17e siècle (1683-84).

Thomas Wyke 1683-4 Frost Fair

XVIIIème siècle

Peintures - L'hôpital de Greenwich depuis la rive gauche de la Tamise, par Canaletto - 1753.

L’hôpital de Greenwich depuis la rive gauche de la Tamise, par Canaletto – 1753.

Giovanni Antonio Canal, plus connu sous le nom de Canaletto, est un artiste vénitien spécialisé dans les compositions paysagères éclatantes de couleurs. Il a visité Londres à plusieurs reprises entre 1746 et 1756.

Le 18ème siècle sera également marqué par l’avènement d’une génération de peintres anglais de grand talent, comme William Hogarth et Samuel Scott, qui vont eux aussi traiter le sujet, à leur manière.

La Tamise figure ainsi dans la série de 12 gravures de Hogarth intitulée Industrie & Oisiveté (1747).

Le fleuve fut une inspiration fréquente pour Samuel Scott. Voici 3 exemples parmi d’autres.

La Tamise a Twickenham - Samuel Scott - 1760

La Tamise a Twickenham – Samuel Scott – 1760

 

Barges sur la Tamise au pont de Westminster Samuel Scott

Barges sur la Tamise au pont de Westminster – Samuel Scott, 1746.

 

Tamise a hauteur de la Tour de Londres - Samuel Scott 1771

Tamise a hauteur de la Tour de Londres – Samuel Scott, 1771.

XIXème siècle

Parler de peinture et de la Tamise sans parler de Turner, ce serait omettre le témoin le plus talentueux des brumes de la cité. Les fumées de la révolution industrielle plongèrent fréquemment Londres dans un brouillard épais qui influença immanquablement le travail romantique de l’artiste.

La Tamise au-dessus du Pont de Waterloo - Turner, c. 1830.

La Tamise au-dessus du Pont de Waterloo – Turner, c. 1830.

Dans un registre plus tragique, JMW Turner fut le témoin de l’incendie du Parlement le 16 octobre 1834.

L incendie du parlement 1834 Londres - JMW Turner

L incendie du parlement – JMW Turner, 1834.

Il remonta aussi le fleuve pour notamment nous proposer cette vue bucolique depuis Richmond Hill.

Richmond Hill - JMW Turner, c. 1820-25, Tate.

Richmond Hill – JMW Turner, c. 1820-25, Tate.

Le peintre français Claude Monet fut lui aussi séduit par le spleen brumeux de la Tamise, comme en témoigne notamment son chef d’oeuvre “La Tamise en aval de Westminster”, 1871. Vous y retrouvez Big Ben et, juste derrière, le parlement, fraîchement reconstruit (1860, après un incendie en 1834).

Claude Monet La Tamise en aval de Westminster 1871 National Gallery

Claude Monet – La Tamise en aval de Westminster, 1871 – National Gallery

Dans un genre plus classique et réaliste, un autre artiste britannique du 19e siècle affectionnait lui aussi tout particulièrement la Tamise: John Constable. On le voit ici dépeindre l’ouverture du pont de Waterloo, en 1817, deux ans après la victoire de Wellington contre Napoléon.

L'ouverture du pont de waterloo John Constable 1817

Poursuivez la visite…

Envie de découvrir d’autres vues du fleuve à travers les âges ? La collection d’art du gouvernement britannique propose sur son site web une sélection de 391 oeuvres consacrées à la Tamise.